Chaintrust rejoint le groupe Visma | Lire l’article

Qu’est-ce que la comptabilité de trésorerie ?

comptabilite-tresorerie-Chaintrust

Sommaire

Dans l’univers de la comptabilité, deux méthodes se distinguent : la comptabilité de trésorerie, également connue sous le nom de cash accounting, et la comptabilité d’engagement, désignée comme accrual accounting. Dans cet article, nous nous intéresserons particulièrement à la comptabilité de trésorerie, en précisant ses principes fondamentaux ainsi que les avantages qu’elle offre et les limites auxquelles elle peut être confrontée.


La comptabilité de trésorerie : rapide définition

La comptabilité de trésorerie est une méthode qui consiste à enregistrer directement dans les livres de trésorerie, les transactions financières lorsqu’elles engendrent des encaissements, et des décaissements. C’est le ****principe de la comptabilité de caisse.


La comptabilité de trésorerie s’appuie sur les relevés bancaires, les modes de règlement (chèque, banque, caisse), et la nature des opérations (achats, ventes, prélèvements, apports de l’exploitant, etc) pour établir une vue claire et directe des flux financiers de l’entreprise.


À l’inverse de la comptabilité d’engagement, qui prend en compte les engagements et les créances, la comptabilité de trésorerie se limite aux flux monétaires concrets. Cela implique que seules les transactions accompagnées de mouvements de trésorerie sont prises en compte. Les dettes et les dépenses de l’entreprise sont quant à elles, enregistrées à la fin de l’exercice.


À lire aussi : qu’est ce que la comptabilité d’engagement ?

Qui est concerné ?

  • Les TPE-PME et les entrepreneurs individuels : ce mode de comptabilité étant allégé, il est particulièrement adapté aux petites structures ;
  • Les entreprises relevant du régime des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) ;
  • Les entreprises relevant du régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) ****: à condition que le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 818 000€ pour une activité commerciale et 247 000€ pour une activité de services.


Selon l’Article L123-25 du Code de commerce, les entreprises qui sont imposées dans la catégorie des BIC sont autorisées à tenir une comptabilité de trésorerie lorsqu’elles sont placées au régime réel simplifié d’imposition, et cela, sur option ou de plein droit.


Comment tenir une comptabilité de trésorerie ?

Tenir une comptabilité de trésorerie de manière efficace implique d’enregistrer avec précision les mouvements monétaires réels de l’entreprise. Par conséquent, il convient de créer un système de suivi des transactions monétaires.

Chaque document doit être enregistré dans les journaux comptables avec les informations suivantes : le type d’opération (achat, vente, investissement), le mode de règlement utilisé et la date. Il est également nécessaire d’organiser un classement chronologique des factures clients, des factures fournisseurs ainsi que de tous les autres justificatifs de flux de trésorerie. Enfin, la réconciliation avec les relevés bancaires assure la cohérence et l’exactitude des données enregistrées, ce que l’on appelle la réconciliation bancaire.


À savoir :

Pour les entreprises relevant du régime des BNC, la comptabilité de trésorerie se concentre sur les encaissements et les décaissements, avec un bilan comptable qui reflète simplement les flux de trésorerie de l’année écoulée. En revanche, pour les entreprises soumises au régime des BIC, la comptabilité est tenue de manière quotidienne. Cependant, le bilan comptable de fin d’année doit également prendre en compte les dettes et les créances de l’entreprise, s’alignant davantage sur la comptabilité d’engagement. 


Les outils qui vous accompagnent dans votre comptabilité de trésorerie


Bien qu’étant simplifiée, la comptabilité de trésorerie peut tirer parti de l’efficacité d’outils spécialisés pour vous faire gagner du temps. C’est dans cette perspective que Chaintrust se distingue comme partenaire de choix pour accompagner les cabinets comptables. Notre solution automatise l’ensemble de votre saisie comptable et vient ainsi améliorer la productivité de vos collaborateurs.


Chaintrust est parfaitement adaptée à la comptabilité de trésorerie puisque vous pouvez, directement depuis notre plateforme, comptabiliser les achats et les ventes à partir des encaissements et des décaissements. Au-delà de gagner du temps et d’améliorer la productivité de vos équipes, notre outil vous permet aussi de renforcer la précision de vos enregistrements financiers et de limiter les erreurs de saisie.


Vous souhaitez en savoir plus ?
Réservez dès maintenant votre démo personnalisée !

Quels sont les avantages et les inconvénients de la comptabilité de trésorerie ?

Les avantages

  • Simple à mettre en place : car la comptabilité de trésorerie considère seulement les mouvements monétaires réels. Les experts-comptables passent ainsi moins de temps à gérer leurs dossiers grâce à cette méthode, puisque le volume des écritures est réduit ;
  • Vision sur le court terme : cette méthode fournit une vue en temps réel de la disponibilité de la trésorerie de l’entreprise, facilitant ainsi la prise de décisions à court terme basées sur des données actuelles ;
  • Gestion facilitée : pour les entreprises avec des flux de trésorerie simples et des transactions directes, la comptabilité de trésorerie permet une gestion financière efficace.

Les inconvénients

  • Vue limitée : la comptabilité de trésorerie ne prend pas en compte les engagements futurs ni les créances, ce qui peut donner une vue tronquée de la santé financière globale de l’entreprise ;
  • Difficulté à prévoir l’avenir : en raison de son approche axée sur le court terme, la comptabilité de trésorerie peut rendre la planification à long terme plus délicate ;
  • Pas adapté à toutes les structures : pour les entreprises avec des transactions financières complexes, la comptabilité de trésorerie peut s’avérer insuffisante, voir inadaptée.

En conclusion, la comptabilité de trésorerie est une approche simplifiée pour enregistrer directement les flux monétaires. Elle convient particulièrement aux entrepreneurs individuels et aux entreprises relevant des régimes BNC ou BIC à flux simples. Cette méthode offre une vision immédiate de la trésorerie, mais limite la prévoyance à court terme et ne convient pas aux structures complexes. L’utilisation d’outils comme Chaintrust facilite cette comptabilité, en automatisant votre saisie et en simplifiant l’enregistrement des encaissements et des décaissements de vos clients.

Inscrivez-vous
à la newsletter Chaintrust

Recevez tous les mois votre concentré d’actualité.

L’outil de saisie comptable automatisé qui simplifie votre quotidien
blog-Chaintrust
Pas encore client ?

Prenez RDV pour découvrir notre solution de pré-compta automatisée !

Blog-Chaintrust-02

Paratgez cet article

Vous aimerez aussi