indicateur-saisie-cabinet-comptable-Chaintrust

Connaissez vous l’indicateur-saisie de votre cabinet ?

Savez-vous combien de factures sont traitées par votre cabinet chaque mois ? Combien de vos collaborateurs sont sollicités pour faire de la saisie comptable ? Combien de jours par mois cela nécessite ? Ce sont autant de questions auxquelles il est indispensable de répondre si vous envisagez de vous doter d’un outil d’automatisation comptable. On en parle ensemble.

L’indicateur-saisie, c’est quoi au juste ?

Lorsqu’on a un cabinet comptable, il est important de connaître son niveau de performance. Et c’est d’autant plus important de se baser sur des chiffres quand on envisage d’intégrer des outils digitaux dans son organisation. L’idée étant de faire un état des lieux de la productivité de ses équipes et d’identifier les tâches pouvant être automatisées pour booster vos résultats.

Chez Chaintrust, on s’est vite rendu compte en allant sur le terrain que ce qui prenait beaucoup de temps aux experts-comptables, c’était la saisie. On a alors identifié une formule simple pour mieux comprendre combien cela pouvait coûter à un cabinet. C’est ce que l’on appelle l’indicateur-saisie. C’est la première métrique que nous calculons avec les professionnels qui souhaitent utiliser notre solution.

Comment calculer l’indicateur-saisie de mon cabinet comptable ?

Commencez par déterminer les variables suivantes :

– A : le nombre de collaborateurs dédiés à la saisie et à la numérisation des documents ;

– B : le nombre de jours passés par mois (en moyenne) par chacun de ces collaborateurs à scanner et saisir ces pièces comptables ;

– C : le coût moyen journalier d’un collaborateur.

X = (A x B x C) x 12 = cout des collaborateurs pour la saisie des écritures sur 12 mois.

– D : le nombre de managers qui révisent les écritures et corrigent les éventuelles erreurs humaines ;

– E : le nombre de jours passés par mois (en moyenne) par chacun des managers à corriger la saisie ;

– F : le coût moyen journalier d’un manager.

Y = (D x E x F) x 12 = cout des managers pour la révision et la correction d’éventuelles erreurs de saisie sur 12 mois.

G : Le nombre de factures traitées par votre cabinet sur 12 mois.

Indicateur saisie (= le coût d’une facture pour un cabinet) se calcule ainsi : (X + Y) / G

À cela peut s’ajouter d’éventuels coûts supplémentaires si vous utilisez déjà d’autres outils digitaux type GED.

À lire aussi : Comment sont perçus les experts-comptables par leurs clients ?

Quel est l’intérêt de calculer l’indicateur-saisie ?

Connaître votre indicateur-saisie va vous permettre de savoir précisément combien vous coûte la saisie comptable. À partir de cela, vous pourrez chercher à réduire ses dépenses. Un bon moyen de le faire est de passer par une solution d’automatisation de la saisie comptable. Grâce à des outils comme Chaintrust, les bénéfices sont multiples :

  • Vous réduisez vos dépenses ;
  • Vos collaborateurs se concentrent sur d’autres missions plus valorisantes ;
  • Vous réduisez le nombre d’erreurs ;
  • Vous améliorez vos échanges avec vos clients (un seul endroit où déposer les pièces comptables).

Vous souhaitez en savoir plus sur Chaintrust ? Prenez dès maintenant un RDV avec l’un de nos conseillers !