De l’obligatoire au nécessaire

Si vous êtes expert-comptable, vous vous êtes sûrement déjà demandé comment vos clients vous perçoivent et comment il apprécient les services que vous leur rendez.

A leurs yeux, êtes-vous vraiment toujours ce partenaire de confiance indispensable à leur croissance, ou bien êtes-vous une charge « obligatoire » uniquement là pour remplir des papiers administratifs ? La modernisation des technologies comptables et financières remet inévitablement en question la relation que les chefs d’entreprises entretiennent avec leurs experts-comptables.

Jusqu’à récemment, les cabinets vivaient en facturant une activité « obligatoire »: saisir des comptes et les déclarer à l’état : d’où la nécessité de « faire de la saisie », travail répétitif et donc inévitablement automatisable à terme.

Cependant, ce travail de saisie est selon nous l’arbre qui cache une forêt de services indispensables pour les entreprises. Saisir les factures place le comptable au cœur du flux financier des entreprises, et lui offre d’immenses possibilités. Parmi celles-ci, la trésorerie est la plus indispensable, et la plus sous-évaluée par les cabinets.

Selon toutes les études sérieuses sur le sujet, le manque de trésorerie est est la première cause de mortalité des entreprises, notamment les PMES. A tel point que le gouvernement prévoit régulièrement des lois pour forcer les grandes entreprises à payer leurs prestataires en temps et en heure. En effet, plus de défaillances conduisent forcément à plus d’impayés, ce qui entraîne plus de défaillances futures et met en danger l’économie globale.

Gaspillage, recrutements hasardeux, paiements en retard, sous-estimation des coûts futurs : les problèmes de trésorerie sont nombreux, et souvent négligés en amont par les entrepreneurs qui se lancent. Ils ne se rendent généralement compte du problème que lorsqu’il est trop tard.

Selon une étude de la banque de France, les PME sont les premières touchées par les dépôts de bilan. Or les PME sont également les premières clientes des cabinets d’expertise comptable. Du boulanger de quartier à la petite usine, toutes ces sociétés ont besoin d’être guidées par un expert qui saura les aiguiller dans la bonne gestion de leur entreprise.

Cette valeur ajoutée n’est pas immédiatement perçue par les entrepreneurs qui débutent, mais il ne faut pas beaucoup de pédagogie pour comprendre à quel point elle impacte leur futur. La saisie comptable n’est plus aujourd’hui qu’un produit d’appel, une étape nécessaire vers les services que l’expert-comptable du futur sera seul en mesure de proposer à ses clients : la gestion de trésorerie en est la pierre d’angle.

Tout ce qui est obligatoire et non nécessaire tend à disparaître par les effets de modernisation de l’économie et des lois. Tout ce qui est nécessaire tend au contraire à croître et se développer avec le temps.

Sautez donc le pas, et commencez à proposer les services d’accompagnements que vos clients attendent en complémentarité des services de production comptable que vous proposez déjà.

Avec Chaintrust, les services « obligatoires » ne vous prendront plus aucun temps et vous vous déchargerez de la saisie pour dégager le temps et les ressources nécessaires à la conquête de ces nouveaux services