Chaintrust rejoint le groupe Visma | Lire l’article

Tout savoir sur le rapprochement bancaire

Rapprochement-bancaire-Cahintrust-blog

Sommaire

Le rapprochement bancaire peut sembler être un sujet complexe, où se mêlent différentes notions telles que la réconciliation bancaire, le lettrage comptable ou encore l’automatisation de ce processus. Pour éclairer cette pratique essentielle à l’univers de la comptabilité, l’équipe Chaintrust vous guide pas à pas dans la compréhension des subtilités et des enjeux du rapprochement bancaire.


Le rapprochement bancaire : rapide définition

Le rapprochement bancaire, aussi appelé réconciliation bancaire est une étape essentielle dans la gestion comptable des entreprises. Ce processus consiste à comparer de façon détaillée les données des relevés bancaires de l’entreprise, avec celles du compte banque (désigné par le compte 512). Le solde de ces deux comptes doit être à l’équilibre.


L’objectif de cette démarche est de garantir l’exactitude et la cohérence des transactions enregistrées dans les livres comptables avec celles répertoriées par la banque. En scrutant minutieusement les différences éventuelles entre cet ensemble de données, l’expert-comptable peut rapidement détecter toute erreur, omission ou transaction en suspens. Cette pratique s’avère être un pilier fondamental pour maintenir une gestion saine des flux financiers et pour prévenir de possibles incohérences qui pourraient impacter les comptes de l’entreprise.


Pourquoi faire un état de rapprochement bancaire ?

L’état de rapprochement bancaire est le document de contrôle qui matérialise le processus de réconciliation bancaire. Il n’est pas obligatoire, mais revêt une importance capitale. Ce document permet de rectifier avec précision les anomalies détectées, mettant ainsi à jour les écritures comptables pour assurer l’exactitude des données financières. En plus de corriger ces écarts, l’état de rapprochement bancaire offre une vue détaillée des paiements en attente et des transactions non débitées, ce qui s’avère particulièrement intéressant pour la gestion quotidienne des flux monétaires de l’entreprise.


En pratique, l’état de rapprochement bancaire est représenté par deux tableaux. Le premier recense les opérations associées au compte banque 512 de l’entreprise, tandis que le second répertorie les opérations mentionnées dans les relevés bancaires. Ces tableaux détaillent les mouvements financiers en débit et en crédit, accompagné de leurs montants respectifs. La finalisation et la validation du rapprochement bancaire surviennent lorsque la différence entre ces deux soldes s’équilibre à zéro, attestant ainsi de la concordance parfaite entre les enregistrements internes de l’entreprise (compte banque) et les opérations bancaires externes (relevés bancaires).


Bien que fastidieux, l’établissement du rapprochement bancaire garantit une gestion financière précise et fiable de la trésorerie. Cette pratique renforce la transparence des mouvements monétaires, offrant une traçabilité financière rigoureuse, élément clé pour maintenir une santé financière optimale. De plus, en procédant à cette mission régulièrement (généralement effectuée chaque mois), les experts-comptables gagnent du temps lors de l’établissement du bilan annuel. En retraçant et en vérifiant les opérations bancaires, l’état de rapprochement simplifie la rédaction du bilan et assure une cohérence comptable à long terme.


À lire aussi : Chaintrust automatise désormais la saisie comptable des dossiers bars-tabacs


Les étapes clés de la réconciliation bancaire

La réconciliation bancaire suit plusieurs étapes essentielles que nous allons vous détailler :

  1. Définir les soldes de départ : du compte bancaire et du compte banque 512. Bien évidemment, ces soldes doivent être les mêmes pour démarrer sur des bases saines. On parle ici de lettrer les soldes, ou de lettrage comptable ;
  2. Pointer les écritures : il s’agit ici d’examiner toutes les transactions une par une (les remises de chèques, les virements faits ou reçus, les dépôts et les retraits d’espèces, les paiements par carte réalisés ou reçus, les lettres de change…), et de s’assurer que tout ce qui est inscrit sur les relevés bancaires, soit aussi inscrit dans le compte banque 512 ;
  3. Réaliser l’état de rapprochement bancaire : qui met en lumière les anomalies trouvées lors du pointage. Cette étape peut être réalisée manuellement, ou bien à l’aide d’un logiciel. L’état de rapprochement est considéré comme terminé lorsque les deux tableaux (relevés bancaires et compte banque) s’équilibrent.

Quelle est la différence entre le rapprochement bancaire et le lettrage comptable ?

Le rapprochement bancaire et le lettrage comptable sont deux processus distincts :


Le lettrage comptable consiste à associer une facture à son règlement. En utilisant une codification à base de lettres, cette méthode relie deux lignes comptables similaires, assurant l’équilibre entre débits et crédits.


Le rapprochement bancaire, quant à lui, se focalise sur l’harmonisation entre les relevés bancaires et le compte banque 512. Son objectif est d’identifier, de corriger et d’aligner les opérations des livres comptables avec les transactions réelles de la banque.


Ces deux procédures se complètent mutuellement dans la gestion financière, mais leur objet diffère : le lettrage comptable s’attache aux relations facturation-règlement, tandis que le rapprochement bancaire concilie les enregistrements internes avec les opérations bancaires externes.


Qu’est-ce que la synchronisation bancaire ?

La synchronisation bancaire est un processus automatisé qui permet de connecter les relevés bancaires avec un logiciel de gestion comptable, à l’instar de ce que propose Chaintrust. Lorsque les experts-comptables activent la synchronisation bancaire sur notre interface, les transactions financières de leurs clients telles que les paiements, les dépôts et les autres opérations bancaires sont importées automatiquement sur notre outil. L’objectif est de simplifier et d’automatiser l’import des relevés bancaires. Cela permet d’économiser du temps pour les cabinets et de réduire les erreurs humaines liées à la saisie manuelle des données. De plus, pour assurer une sécurité maximale des données bancaires qui transitent sur notre plateforme, nous faisons appel à un agrégateur certifié DSP2 pour la récupération des données bancaires.


À lire aussi : cadrage et contrôle de TVA : comment Chaintrust vous accompagne


Réconciliation bancaire : quels outils ?

Traditionnellement confiée aux cabinets comptables, la réconciliation bancaire n’en reste pas moins une tâche fastidieuse et répétitive, souvent effectuée manuellement. Mais aujourd’hui, de plus en plus de cabinets optent pour des logiciels afin d’automatiser ce processus. Dans le paragraphe précédent, nous avons évoqué notre fonctionnalité de synchronisation bancaire, accessible pour tous les clients Chaintrust. Ceci n’est que la première étape. En complément de cette fonctionnalité déjà opérationnelle, nous nous préparons à introduire une offre de réconciliation bancaire.


Ce nouveau service va simplifier le processus de conciliation entre les relevés bancaires et les enregistrements comptables, permettant ainsi aux experts-comptables de gagner un temps considérable. L’automatisation de la récupération bancaire renforcera également la traçabilité des flux monétaires des clients. En disposant de données précises et constamment actualisées, les cabinets auront la capacité de fournir à leurs clients des analyses financières en temps réel, ainsi que des services de conseils et d’accompagnement plus précis. Enfin, nous nous engageons à collaborer avec des solutions respectueuses du protocole EBICS, pour garantir la sécurité et la fiabilité des transactions qui transitent sur Chaintrust.


Pour conclure, la réconciliation bancaire, est un élément essentiel de la gestion financière des entreprises. L’automatisation croissante de ce processus, telle que proposée par Chaintrust avec notre synchronisation bancaire et notre prochain outil de réconciliation bancaire automatisé, ouvre la voie à une gestion plus efficace pour les cabinets comptables, offrant des analyses en temps réel et une fiabilité accrue dans les opérations comptables.

Inscrivez-vous
à la newsletter Chaintrust

Recevez tous les mois votre concentré d’actualité.

L’outil de saisie comptable automatisé qui simplifie votre quotidien
blog-Chaintrust
Pas encore client ?

Prenez RDV pour découvrir notre solution de pré-compta automatisée !

Blog-Chaintrust-02

Paratgez cet article

Vous aimerez aussi