Chaintrust-SMART&CO

À la découverte de Chaintrust dans l’émission SMART & CO

Début mars, Mikael Gandon, CEO de Chaintrust était l’invité de Thomas Hugues dans SMART & CO pour parler de la merveilleuse aventure de notre startup. Il était accompagné de Benoît Maury, CEO de Welyb et partenaire emblématique de Chaintrust. Il y évoque la complémentarité de nos deux solutions ainsi que les nouveaux enjeux pour la profession comptable.

Pouvez-vous présenter Chaintrust en quelques mots ?

“Chaintrust permet aux experts-comptables de se libérer de toutes les tâches récurrentes pour se concentrer sur ce qui fait vraiment sens : le conseil et l’accompagnement, l’analyse de marge ou encore l’intégration fiscale. Pour cela, on va automatiser ce qui leur fait perdre du temps au quotidien comme la saisie comptable, l’import bancaire, le lettrage…

Notre objectif est de remettre l’expert-comptable au cœur de l’économie des TPE/PME en lui enlevant les tâches qui lui font perdre du temps et qui n’ont pas de valeur ajoutée.”

Comment ça fonctionne ?

“C’est une Intelligence Artificielle qui va analyser les règles comptables de chaque cabinet. Lorsque vous allez déposer des factures, notre IA va les lire, extraire les données et les placer dans les bons comptes. Il vous suffit ensuite de télécharger le fichier contenant l’ensemble de vos écritures comptables et de les importer dans votre logiciel de production.”

A lire aussi : comprendre l’IA et ses algorithmes pour mieux se l’approprier

Quels sont les bénéfices pour un expert-comptable ?

“Évidemment, le premier avantage pour un professionnel du chiffre, c’est de gagner du temps puisqu’il n’a plus à s’occuper des tâches chronophages, mais il y a aussi deux autres bénéfices plus indirects :

Le premier concerne la problématique de recrutement des cabinets. Beaucoup ont du mal à trouver de nouvelles recrues et le turnover y est important en raison du manque de diversité des missions proposées. Les collaborateurs n’ont pas envie de passer tout leur temps à faire des tâches répétitives. L’automatisation permet de limiter ces impacts : les collaborateurs montent en compétences, développent leur savoir-faire et ont beaucoup plus envie de rester au sein d’un cabinet qui les fait grandir. C’est un sujet RH très important, surtout dans un contexte de pénurie des talents comptables.

Le second avantage indirect à utiliser Chaintrust est lié à la donnée comptable. Comme tout est automatisé, la data est structurée, ce qui rend le cabinet comptable scalable : la compta d’un restaurant va être la même que celle d’un autre restaurant. Donc on va pouvoir mettre en place des processus standardisés et gagner en efficacité.”

Benoit Maury, pouvez-vous nous présenter Welyb ?

Welyb c’est une société Bordelaise qui produit une GED (Gestion Électronique des Documents) et un portail collaboratif à destination des cabinets et de leurs clients. L’idée c’est que ces deux parties puissent travailler sur une seule et même interface pour échanger leurs documents et centraliser l’information, le tout en interconnectant les outils du cabinet et du client à l’image de Chaintrust.”

Qu’est ce que l’on retrouve sur Welyb ?

“Les clients vont accéder à un portail qui sera le point central d’échange avec leur cabinet. C’est aussi un outil de Gestion Électronique des Documents très simple et très poussé qui va vous préparer à la dématérialisation, à l’archivage légal et à la facture électronique. Welyb va donner de la cohérence au système d’information du client et du cabinet.”

La facture électronique c’est la prochaine étape importante pour les experts-comptables ?

Benoît- “Tout à fait, c’est le plus gros enjeu à venir. À partir de 2024, les entreprises auront l’obligation de recevoir des factures électroniques. Notre objectif à tous les deux c’est d’accompagner les cabinets pour être prêt à ce changement important.”

A lire aussi : expert-comptable & facture électronique : quel rôle aujourd’hui pour préparer le terrain de demain ?

Le métier d’expert-comptable s’est-il complexifié avec le temps ?

Benoît- “Je pense que ça a toujours été un métier relativement complexe, cela nécessite 8 ans d’études pour exercer. Mais c’est une certitude, il va évoluer. Là où l’expert-comptable traitait de compta et de conseil, il va de plus en plus être amené à parler d’informatique et de système d’information.”

Pourquoi ce partenariat entre Chaintrust et Welyb ?

Benoît & Mike “Ce qu’il faut savoir, c’est que Chaintrust et Welyb sont partenaires depuis le début. Nous sommes dans le même univers, on passe par les mêmes phases de développement interne et surtout, nos solutions sont complémentaires. Welyb est l’interface qui gère au sens large les documents de l’entreprise et du cabinet et Chaintrust intervient sur la partie comptabilité et l’automatisation qualitative de la saisie comptable. Les deux flux sont connectés et c’est une offre extrêmement pertinente pour un cabinet qui cherche à enclencher sa digitalisation.”

En 2021 Chaintrust a levé plus de 2,5 millions d’€ auprès d’Eurazeo. Quelle est votre stratégie avec ce tour de table ?

Mike- “Pour Chaintrust l’objectif est double : d’un côté on développe notre offre pour être connecté à davantage d’outils dans une stratégie d’API et de l’autre, on va mettre en place de nouvelles fonctionnalités pour les cabinets comptables et les clients. Nous développons notamment un outil de facturation pour permettre aux clients de pouvoir émettre des factures directement depuis l’interface Chaintrust.”