Rudy Boukhris, Fiduciaire Monceau

Peux-tu te présenter toi et ton cabinet.
« J’ai obtenu mon diplôme d’expertise comptable il y a 13ans, 5 ans après j’ai fondé la Fiduciaire Monceau. Notre cabinet propose des missions traditionnelles d’expertise-comptable, de fiscalité et de gestion sociale. Notre force étant que le cabinet est principalement sollicité pour sa dimension de conseil et d’accompagnement des dirigeants d’entreprises. »

Quels ont été les premiers outils numériques implémentés dans ton cabinet ?
« Notre cabinet a réalisé un benchmark des solutions existantes sur le marché. Nous avons testés beaucoup d’outils différents mais sans pour autant être satisfait à chaque fois. »

Qu’est ce qui vous a poussé à utiliser une solution d’automatisation de saisie ?
« Dans la mesure où notre produit phare est le conseil, nous avions besoin de concentrer nos ressources en interne sur ce type de mission. La tenue comptable est un prérequis nécessaire pour l’analyse et conseil mais génère moins de valeur. »

Qu’en attendiez-vous ?
« En implémentant un outil d’automatisation, nous recherchions évidemment à gagner du temps mais surtout fiabiliser la production en s’appuyant sur un outil pour les tâches à faible valeur ajoutée. »

Avec le recul de la période fiscale, particulièrement marquée par la crise sanitaire, qu’est-ce qu’un outil comme Chaintrust a pu apporter à ton cabinet ?
« Chaintrust a permis un gain de temps important, ce qui nous a permis de monter très rapidement les dossiers d’aides et de financement dans le contexte de la crise sanitaire. »

Tes collaborateurs en sont-ils satisfait ?
« Très satisfaits ! En les libérant d’une partie de leurs tâches, les collaborateurs ont gagné en confort de travail en cette période fiscale très particulière. Ils ne s’imaginent pas faire une période fiscale sans. »

Quel outil numérique manque encore dans ton cabinet ?
« Un outil capable de faire le lien avec la banque , lettrer les comptes , et surtout capable de détecter les pièces manquantes , éventuellement de détecter certaines anomalies. »

On dit que la plupart des métiers de demain ne sont pas encore connu, as-tu une idée des nouvelles missions qui pourrons s’offrir aux cabinets de demain ?
« Les dirigeants représentent juridiquement et humainement une entreprise. Ils sont sollicité de toute part en interne et en externe. L’expert-comptable, surtout en phase de reprise économique, aura un rôle de chef d’orchestre aux côté des dirigeants pour mener à bien le pilotage d’activité et l’équilibre financier de la société. »