comptabilité 2020

Récap Comptabilité : ce qui a changé depuis début 2020

Le monde bouge, comme nous le rappelle constamment le slogan d’une célèbre banque française. Le monde de la comptabilité évolue lui aussi rapidement et fortement, particulièrement en cette année 2020… une année pour le moins exceptionnelle à bien des égards.

Alors que s’est-il passé en 2020 jusqu’ici dans le milieu de la comptabilité ? Que faut-il en retenir ?

L’actualité comptable est incessante, mais nous n’allons pas nous attarder ici sur les points législatifs, juridiques ou légaux. C’est le marché de la comptabilité et son univers qui nous intéressent ici, en tant que jeune start-up créée par et pour les experts-comptables.

L’actualité de la comptabilité en 2020 en 3 points

Un écosystème comptable en pleine ébullition

Il fut un temps où le paysage comptable était simple en France. Le pays comptait quelques grands cabinets d’experts-comptables et une flopée de professionnels indépendants. Au niveau informatique et logiciel, ils avaient le choix entre 3 ou 4 grands noms, souvent des grandes marques internationales.

Rares étaient les acteurs “externes” qui venaient s’immiscer dans l’écosystème.

Aujourd’hui, de nouvelles solutions se créent chaque mois dans l’hexagone : logiciels, SaaS, pré-prod, trésorerie… Compta Online a récemment dressé une liste des levées de fonds récentes dans les fintech françaises, qui démontre une incroyable variété de startups.

En parallèle, nous assistons à des regroupements, comme avec Comptalab et Compta Connect.

Il devient donc plus difficile de s’y retrouver en tant qu’expert-comptable : certes, l’offre devient plus vaste et donc plus adaptée à chaque besoin. Mais comment trouver chaussure à son pied lorsque les possibilités se multiplient ?

Une chose est certaine, l’écosystème comptable est en mouvement. L’actualité comptable n’inclut plus seulement les nouveautés juridiques.

Des Experts-Comptables de plus en plus sollicités

L’expert-comptable a toujours été l’interlocuteur privilégié du dirigeant de TPE/PME, mais la crise du COVID a fortement intensifié cette relation : chômage partiel, aides d’Etat diverses, etc. : en l’espace d’une semaine, les cabinets se sont retrouvés avec une surcharge de travail énorme. 

Aujourd’hui, l’avalanche de contrôles et de redressements, accentués par la période fiscale en retard, met les employés des cabinets sous pression en continu ; alors que les cabinets étaient traditionnellement fermés en août, cette année, nombreux sont les cabinets qui sont restés ouverts pendant au moins la moitié du mois.

De même, la mise en place du télétravail en urgence a mis de nombreux cabinets au pied du mur, essentiellement ceux qui fonctionnaient en papier depuis des années. Aujourd’hui, tous les cabinets ou presque se sont adaptés au numérique. Cette adaptation a forcément demandé un effort supplémentaire aux employés des cabinets.

C’est pourquoi, plus que jamais, les cabinets doivent faire appel à des solutions numériques pour accélérer et sécuriser le travail non qualitatif (collecte, saisie, revues…) et offrir des services plus innovants de conseils à leurs clients.

Une multiplication des problématiques RH pour les cabinets d’expertise comptable

L’augmentation  brutale de la charge de travail, la remise en question du travail présentiel, le stress du COVID ont complexifié les problématiques RH des cabinets. 

Bien que ces questions soient en dehors du champ de compétence direct de nombreux cabinets, les professionnels ont dû prendre l’habitude de traiter ces problématiques.

Heureusement, pour y répondre efficacement, des solutions se développent en face, comme Happycab et Lamacompta.

L’analyse de la crise par Mikael Gandon, co-fondateur et CEO de Chaintrust

La crise du Covid-19, un électrochoc pour la majorité des experts-comptables

Mikael rappelle que “d’un point de vue technique, au fond, peu de choses ont réellement changé dans la comptabilité”. En revanche, il y a bien “un événement qui a fortement bousculé l’ensemble du milieu de la comptabilité”

Cet événement, c’est bien sûr le Covid-19, sa crise et le confinement qui s’en est suivi. Ce choc a pour le coup profondément modifié la façon dont les experts-comptables travaillent, en particulier avec le travail à distance. Dans l’urgence, de nombreux experts comptables ont dû changer leur mode de fonctionnement, avec plus ou moins de succès.”

Une transition urgente mais difficile vers le télétravail

“De nombreux experts-comptables n’étaient pas ou peu avancés dans leur transformation digitale au moment de la crise, en mars 2020”, précise Mikael. Le secteur est en l’occurrence souvent considéré comme en retard sur les questions numériques et technologiques.

Encore souvent habitués à travailler avec du papier, les experts-comptables ont dû radicalement changer leurs méthodes de travail en quelques jours seulement.

Techniquement, cela s’est fait en installant en urgence des solutions Cloud comme Google drive ou OneDrive, un minimum pour pouvoir continuer à travailler.

Or, le télétravail n’est pas seulement le fait de travailler à distance, hors du bureau. C’est une culture d’entreprise, un mode de production qui demande une grande souplesse, beaucoup de flexibilité et une organisation agile. Autant dire que dans le milieu de la comptabilité, ce n’était pas gagné…

Le passage au télétravail ne s’est donc pas fait sans peine pour les experts-comptables, même si la plupart ont finalement réussi le challenge. Au final, ils n’avaient pas vraiment d’autre solution”, ajoute le CEO de Chaintrust.

Un management remodelé pour s’adapter au contexte de crise

“Dans la majorité des cabinets, le télétravail n’était pas bien préparé, c’était au mieux un bonus accordé de manière exceptionnelle à certains collaborateurs. Mais dans l’esprit de certains experts comptables, télétravail rimait avec manque de productivité.”

Faire tomber les clichés n’est jamais simple, sauf que le contexte l’impose. Cela a par ailleurs permis à beaucoup de préjugés d’être déjoués par la réalité : non seulement le télétravail n’est pas forcément synonyme de flânerie, mais en plus, il peut accroître la productivité des collaborateurs.

Mikael ajoute ici que “l’enjeu majeur n’a pas tant été le télétravail en lui-même, car tout le monde utilise internet depuis longtemps : c’était plutôt le monitoring des collaborateurs, c’est-à-dire leur suivi au quotidien et le tracking de leur activité.” Et si cela relevait en fait, avant tout, d’une question de confiance ? 

L’observation du cofondateur de Chaintrust est sans équivoque : “Dans l’ensemble, les collaborateurs ont joué le jeu et la productivité était au rendez-vous. Le problème étant davantage la visibilité sur le travail ainsi que sur les tâches entre manager et collaborateur avec un manque de visibilité partagée.« 

Cette crise n’aura donc pas seulement marqué 2020 négativement pour le milieu de la comptabilité. Non seulement le télétravail se généralise progressivement après des essais concluants, mais le management s’assouplit en même temps que la transformation digitale s’accélère. Comme dans tous les secteurs, la comptabilité bénéficie aussi d’un meilleur accès aux technologies de pointe…

…comme les outils d’automatisation de la saisie comptable. Ce type de solution vous intéresse pour gagner en productivité ? Discutons-en !