Chaintrust

La genèse de Chaintrust, la start-up Tech qui facilite la vie des experts-comptables

Si la naissance de Chaintrust ne date pas d’hier (mais de fin 2018), nous avons pensé qu’il était grand temps de nous présenter. Au fond, des start-ups Tech qui utilisent l’intelligence artificielle pour améliorer un usage, il y en a un certain nombre dans l’écosystème.

En revanche, des start-ups qui allient l’expertise comptable, l’IA et le digital pour aider les experts-comptables à gagner du temps grâce à l’automatisation de la saisie de leurs factures, il n’y en a pas des milliers.

Ce n’est pas un hasard si nous avons créé une solution précise pour répondre à un besoin précis chez une cible tout aussi précise. En apprenant à connaître les fondateurs de Chaintrust, vous comprendrez que c’était une évidence. Après tout, comme le répètent souvent les business angels, fonds d’investissements, incubateurs et autres accélérateurs, l’équipe fondatrice est la pierre angulaire de toute start-up, n’est-ce pas ?

Chaintrust, l’histoire de 3 amis qui ont décidé d’allier leurs forces pour aider les comptables

Avant que Chaintrust n’accélère la saisie des écritures comptables pour les experts-comptables en quête d’optimisation, ses 3 cofondateurs vivaient chacun des carrières bien différentes : Pierre Hersant était alors développeur web et serial entrepreneur, Pierre Chopin ingénieur spécialisé en intelligence artificielle et Mikael Gandon expert comptable mémorialiste en cabinet.

Vous voyez où nous voulons en venir ? En associant ces profils particulièrement complémentaires, il devient possible de réussir la création d’une solution, d’un produit et in fine d’une start-up comme Chaintrust.

Comme dans de nombreuses belles histoires de start-ups, c’est la complémentarité des compétences et des appétences qui fait la force d’une équipe fondatrice.

Enfin, nous parlons de “belles” histoires… pour le moment, notre histoire est prometteuse. Seul l’avenir nous dira si elle pourra réellement être qualifiée de “belle”. Nous espérons d’ailleurs que vous suivrez cette aventure qui est la nôtre.

Un problème (la saisie manuelle des factures), une solution (une automatisation de qualité)

Tout commence par la prise de conscience d’un problème majeur chez les experts-comptables

Mikael Gandon a quitté son poste d’expert-comptable pour co-fonder Chaintrust et en devenir le CEO. C’est d’ailleurs à lui qu’il faut attribuer l’idée de notre solution, pour rendre à César ce qui appartient à César.

Pendant ses 8 années en cabinet d’expertise-comptable, il a réalisé la difficulté, la perte de temps mais aussi l’inutilité que représentait la saisie manuelle des factures, notamment en grande quantité.

Pour des professionnels qualifiés comme les experts-comptables, il n’y a rien de pire que de devoir mettre de côté leurs tâches à forte valeur ajoutée pour des missions secondaires comme celle-ci. 

En quête d’une solution viable, il a alors essayé tous les outils existants sur le marché pour tenter d’automatiser cette saisie. Malheureusement, il a enchaîné les déceptions : fonctionnement approximatif, configuration lourde, contraintes techniques, écritures de mauvaise qualité…

Si des outils existaient en nombre, la qualité n’était pas au rendez-vous. Or, quel intérêt de choisir un outil d’automatisation pour gagner du temps, s’il faut repasser manuellement après la machine pour corriger son travail ?

Quand la solution idéale n’existe pas, il faut la créer soi-même

Partant de ses expériences et plus globalement de son postulat, Mikael a souhaité concevoir lui-même l’outil qui répondrait au besoin qui était encore le sien peu de temps auparavant.

Imaginer la solution à son propre problème est une démarche qui a fait ses preuves à de nombreuses reprises dans le milieu de l’entrepreneuriat. Ce n’est pas étonnant, puisqu’on connaît mieux sa cible que n’importe qui d’autre, vu qu’on en fait partie.

Il s’est alors mis en tête de créer un outil qui n’existait pas à l’époque, proposant un paramétrage enfantin et des écritures de qualité irréprochable pour enfin permettre aux experts-comptables de gagner du temps sur leur saisie comptable.

Mais Mikael ne s’est pas lancé seul dans l’aventure.

De l’idée de Mikael à la naissance de Chaintrust

Mikael a su s’entourer pour lancer ce projet, notamment de Pierre Hersant, son ami d’enfance ayant déjà monté 2 entreprises auparavant. Dans sa “carrière” d’entrepreneur, il s’était rendu compte qu’à chaque fois, ses interlocuteurs privilégiés n’étaient autres que les experts-comptables.

Cette réflexion l’a amené à saisir toute l’importance de cette profession pour la société, l’économie et les entreprises. Cette importance capitale a par ailleurs été encore amplifiée avec la crise du COVID-19, qui a placé les experts-comptables en première ligne pour soutenir les entrepreneurs dans leurs démarches administratives, la protection de leur trésorerie et disons-le, leur survie.

Engagés ensemble sur le projet Chaintrust, Pierre et Mikael intègrent ensuite un autre de leurs amis, Pierre Chopin. Ce docteur en astrophysique de l’école Polytechnique, également expert en intelligence artificielle et en data engineering, est le profil tech indispensable à notre solution.

Tous les 3, ils ont donc fondé Chaintrust avec une idée bien précise en tête : industrialiser et sécuriser les processus de saisie des cabinets d’expertise comptable afin de leur faire économiser du temps et donc, d’améliorer leur activité.

L’anecdote qui donne tout son sens au projet

“Un soir, nous raconte Mikael, en pleine période fiscale, je sors à 21h de mon cabinet. Un jour comme les autres, en soi. J’appelle Pierre Hersant, qui est alors développeur informatique depuis un an dans une toute jeune startup de conciergerie Airbnb. Je lui explique ce à quoi font face les comptables et j’en profite pour lui demander de m’accompagner pour créer un produit comptable qui libère enfin les comptables de la saisie.”

Les idées de business naissent souvent d’une discussion, d’un contact humain. Rares sont les entrepreneurs qui ont développé leur idée seule dans leur chambre… 

Ayant lui-même créé plusieurs sociétés durant sa vie d’entrepreneur, Pierre Hersant explique alors à Mikael que lui aussi connaît bien les experts comptables, leur rôle et surtout leurs problématiques.

C’est pour cette raison qu’il ne tarde pas à dire oui sans hésiter… mais à une condition : que l’un de ses amis ayant lancé une fintech dans la Sllicon Valley et venant de terminer son doctorat à l’X les rejoignent pour prendre en charge la partie IA et OCR (Reconnaissance optique de caractères).

C’est ainsi que notre CTO Pierre Chopin se lance dans l’aventure et que la société Chaintrust fut créée. La suite, vous la connaissez et nous sommes en train de la vivre actuellement.

Passer de 0 à 1, le plus grand challenge de toute start-up

Il n’est pas simple de se faire une place dans un milieu fermé, une niche où les clients ne sont que quelques milliers.

Les experts-comptables  ne sont en effet pas nombreux en France, mais en plus, ils sont déjà sursollicités de toutes parts en ce qui concerne des logiciels, des SaaS et diverses solutions miraculeuses qu’on leur présente pour leur “changer la vie”.

Heureusement, dès le début de notre épopée, nous avons été soutenus et accompagnés par Station F, la BPI, The Family et l’incubateur de l’Ecole Polytechnique, X.

Passer de 0 à 1, pour reprendre l’expression de Peter Thiel, est souvent l’étape la plus difficile pour les start-ups. Mais aujourd’hui, nous sommes à 1. Nos clients sont au rendez-vous, ils sont satisfaits et nous progressons vers de nouveaux horizons.

Une chose est sûre, nous sommes loin du coup de téléphone de Mikael à Pierre Hersant en cette soirée d’automne 2018.

Ce n’est que le début de l’aventure et nous sommes fiers du chemin parcouru. Désormais, à nous d’aller toujours plus loin pour accompagner les experts-comptables à résoudre leurs problématiques efficacement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre équipe ou directement tester gratuitement Chaintrust… qu’attendons-nous ?