Ce qu’il fallait retenir de la Masterclasse AI FOR FINANCE « COMMENT L’IA RÉVOLUTIONNE LES PROCESS DOCUMENTAIRES »

Mikael Gandon, CEO de Chaintrust, présentait en direct du Palais Brongniart le rôle et la vision de Chaintrust auprès des experts-comptables. Accompagné du CEO d’IPaidThat et du CTO/CPO de Libeo, les fondateurs ont fait un état des lieux des conséquences organisationnelles de la crise sanitaire dans les métiers du chiffre. Voici l’essentiel à retenir de cette table ronde :

–          La crise sanitaire a été un accélérateur de la transition numérique de la fonction finance

Comme le précise Mikael, les comptables ont été au cœur de la sauvegarde économique avec comme principale mission celle du « médecin conseil » d’entreprise chargé de leur proposer une visibilité claire de la santé économique de leur entreprise, mais aussi de trouver des solutions de financement pour faire face aux risques de défaillances.

–          Une majeure partie des tâches effectuées par les collaborateurs comptables sont chronophages et répétitives

De la collecte à l’archivage en passant par la saisie, les collaborateurs comptables allouent près de 60% de leur temps à ces tâches répétitives. Les outils de capture tels qu’IPaidThat permettent aux collaborateurs de s’émanciper de la récupération des pièces comptables. Chaintrust permet par ailleurs de rendre le client final pro-actif en lui ouvrant des accès sécuriser pour déposer lui-même ses pièces. De plus, grâce aux technologies d’OCR et d’IA, les algorithmes de Chaintrust permettent de se libérer de la saisie et consacrer du temps à d’autres tâches à plus fortes valeurs ajoutées.

–          La digitalisation des cabinets : du win-win pour l’expert-comptable et les dirigeants

Comme le rappelle Sébastien, CEO d’IPaidThat, la digitalisation est un gain non seulement pour le collaborateur comptable mais aussi pour le dirigeant. Cela lui permet de fluidifier ses process financiers et d’avoir des informations en temps réel sur la situation financière de son entreprise. Pierre-Antoine de Libeo souligne par ailleurs le gain de confort en plus du gain de temps. En effet, avec leur capacité de calcul, les algorithmes ne sont pas soumis à la fatigue et aux biais humains, ils apportent donc plus de confort et de sérénité aux dirigeants dans la mesure où ils préviennent des anomalies et des risques de fraudes de manière efficace et instantanée.

–          Le monde de l’entreprise doit être à l’image du quotidien des collaborateurs

 Dans leur quotidien, les particuliers peuvent se faire des virements entre amis grâce à Lydia en 2 clics alors que le paiement de le monde professionnel, le paiement de leurs fournisseurs doit passer par un ensemble  de processus, parfois inutiles et répétitifs. La promesse de la fintech aujourd’hui c’est aussi de rendre confortable et ergonomique le travail des professionnels de la finance d’entreprise. Mikael rappelle à quel point le turnover pèse sur les cabinets d’expertise comptable, les collaborateurs subissent parfois de fortes pressions en période fiscale. Le confort et l’ergonomie au travail apparaissent alors comme une promesse pour les employeurs de garder leurs talents.

–          Il n’est pas question de destruction créatrice mais de recentrage métier et de création de valeur

Lorsque Sébastien présente son Use Case sur le grossiste G20, il précise contre toute attente que l’intégration d’outils SaaS dans les processus d’élaboration de la comptabilité n’a eu aucun impact sur les honoraires du cabinet comptable. En fait, l’automatisation de la récupération des pièces comptables a permis un gain de temps que les collaborateurs comptables ont pu mettre au profit de l’accompagnement du dirigeant, justifiant ainsi le maintien des honoraires.

En synthèse, l’IA est une technologie dont la promesse pour la fonction finance est de passer d’une masse de données éparpillée et non structurée à une comptabilité correctement saisie en temps réel avec le recouvrement des factures inclus. Au-delà de l’enjeu technologique et financier pour les cabinets, il y a un véritable enjeu autour de l’humain. Il s’agit, grâce à l’IA, de remettre l’humain au cœur de la création de valeur avec un des outils ergonomiques en le libérant des tâches répétitives pour qu’il se focalise sur les missions de conseil.